logo

 



Knåda  

La région de Sässman et le village de Knåda se trouvent entre les lacs Ullungen et Vägnan. C'est ici que s'écoule la rivière Voxnan, en un cours aux courbes douces encadré des deux côtés par des lacs plus ou moins grands, des marais, des bosquets, terres qui sont inondées lors des crues de printemps. Des deux côtés s'étend un paysage agricole typique et ancien de champs, de pâturages et de granges. Les fermes sont accolées à la lisière de la forêt, bien protégées si la rivière sort de son lit. L'exception est la ferme de Näs, seule en dehors, dans le paysage de pâturages, comme la ferme de l'espoir, Hoppet, sur la rive sud de la rivière. Ici, des digues ont tenté d'empêcher les crues annuelles.

 

Les fermes de Knåda sont pressées contre la lisière du bois, au nord.
Les fermes de Knåda sont pressées contre la lisière du bois, au nord.
Photo Lars Lööv

 

L'interaction entre la nature et la culture a contribué à faire classer cette région comme d'intérêt national. On a recensé ici 150 espèces d'oiseaux. L'écrivain Hans Lidman l'a appelée la " vallée qui chante ". Dès les années 1850, l'ancienne route nationale, qui suit la rive sud, était considérée comme l'une des plus belles routes de Suède.

 

Au sud de Knåda se trouve la rivière Roprabäcken et c'est d'ici que l'on a pu, de tous temps, traverser la rivière pour aller vers le sud. C'est grâce à sa position que Knåda est devenue très tôt un point de jonction pour le commerce. C'est ici que se rencontraient les paysans venant de près ou de loin et que l'une des places de marché les plus connues de Suède s'est développée.

 

Le marché de Knåda

Autrefois, c'était sur les marchés que les paysans pouvaient vendre les surplus de la ferme, et se procurer en même temps ce qu'ils ne pouvaient pas produire eux-mêmes. Le village de Knåda est connu depuis toujours pour son marché qui revient tous les ans. C'est ici, devant les fermes Hans et Olpa, que se rencontraient les gens pendant quelques jours, en janvier, vers le 20, pour acheter, échanger et se fréquenter. Le marché de Knåda était l'un des pôles d'attraction pour lesquels les habitants du Hälsingland, du Jämtland et des autres habitants du Nord faisaient des voyages réguliers d'hiver vers Falun, la montagne de Kopparberget et Hedemora.

 

La place du marché    Les gens du Jämtland arrivent au marché de Knåda

La place du marché                                                                     Les gens du Jämtland arrivent au marché de
Peintures Olof Nilsson                                                              Knåda

 

La route du Hälsingland, à Falun, témoigne aujourd'hui de ces relations commerciales. Les marchés étaient importants pour l'économie des paysans mais également pour les gens en général. Les employées de maison et les valets de ferme étaient aussi là, ils pouvaient se faire des contacts et acheter des marchandises. Pour les fermes, le marché de Knåda était source de revenus. Certaines fermes avaient des chambres pour la nuit, certaines faisaient auberge et une autre ferme louait ses locaux à des magiciens et des acrobates et au milieu de tout cela s'étendaient la rue du marché et la place du marché.

 

L'ancienne rue marchande de Knåda, à l'époque moderne   La ferme Olpas
L'ancienne rue marchande de Knåda, à l'époque          La ferme Olpas ou se tenait autrefois le marché.
moderne.
Photos Lars Lööv

 

En 1843, le marché de Knåda était devenu si important qu'il était inscrit au calendrier et devenait un marché commercial d'intérêt national. Ce qui l'a fait encore augmenter en importance et atteindre son âge d'or absolu entre 1850 et 1867, tandis que l'ère nouvelle s'installait et que Edsbyn devenait un nouveau marché commercial de la région. L'ancienne rue marchande de Knåda s'appelle aujourd'hui la rue des échoppes, Bodgatan, et c'est toujours une rue commerçante.

 

Texte Ingalill Tengvall

 

www.storahalsingegardarsvag.seKontakt                                                                             EU-flaggaEuropeiskajordbruksfondenengelskafaerg2.jpg   Leader