logo

 



Roteberg

La route serpente le long du village allongé de Roteberg
La route serpente le long du village allongé de Roteberg
Photo Lars Lööv

 

Roteberg est un village de paysans typique, connu de longue date, qui est devenu ces dernières années une banlieue du village d'Edsbyn. Le village s'étend sur la rive ensoleillée de la vallée, ses champs et ses prairies descendent vers le lac Ullungen. Les fermes sont placées comme un collier de perles à la lisière de la forêt, vers le nord.

 

Roteberg est un long village en rang qui comprend, d'est en ouest, Östra Roteberg, Mellanbyn et Västra Roteberg. Depuis le début du XXe siècle, le centre du village se trouvait près du magasin entouré des fermes Pallas, Uddas, Prans, Lassa, Lill Svens et Svens Ollas. Avant le remembrement, le centre se trouvait devant la ferme de Backa et la grosse pierre Stora Backastenen où commence l'ouest de Roteberg. Ici se trouvait auparavant la ferme de Kyan, Roteberg No.1.

 

Derrière les fermes, les bâtiments se sont multipliés autour du village, abritant les artisans et les soldats de la conscription. Des noms de ferme évocateurs comme Skomakra (le cordonnier), Glasmästars (le verrier), Skräddarns (le tailleur), Smens (le forgeron), les surnoms Raska (vif), Karpa (la carpe), Springs (coursier) nous l'indiquent. Ces fermes sont, elles aussi, relativement grandes dans une perspective générale.

 

Le cordonnier Skomakra-Olof et sa famille devant leur ferme de Roteberg aux environs de 1910.
Le cordonnier Skomakra-Olof et sa famille devant leur ferme de Roteberg aux environs de 1910.
Photo Maria Engberg

 

Une liste des fermes les plus riches établies dans la province datant de 1276 cite une ferme de Roteberg mais ce n'est que vers 1550 que l'on peut suivre plus facilement l'histoire des fermes. En 1542, il existait à Roteberg 14 fermes ayant un nom. À partir de cette époque, on peut aussi suivre les lignées de propriétaires des fermes. La ferme de Pallas est passée de père en fils depuis 1575, dans le salon est affiché, comme dans de nombreuses fermes, l'arbre généalogique qui atteste de l'appartenance de la famille à la ferme.

 

Nils Persson, de la ferme Pallas  Pallas, l'une des grandes fermes du Hälsingland
Nils Persson, de la ferme Pallas, devant son       Pallas, l'une des grandes fermes du Hälsingland.
arbre généalogique.
Photos Lars Lööv
    
Ancien abri

Le bâtiment conservé le plus ancien du village appartient à la même ferme. C'est un abri des environs de 1690. Les fermes portent souvent le nom du paysan qui a laissé sa marque à l'origine. Pallas, Svens Ollas, Ersk-Ols, Lassas évoquent leurs noms. Plusieurs fermes ont conservé tous leurs anciens documents.

 

La ferme Svens Ollas s'est en outre intéressée à l'histoire de la ferme et du village. Les anciens documents reflètent la vie d'autrefois à la ferme.

 





 



Ancien abri
Photo Lars Lööv
 

La vie austère de John et de Sigrid, vers 1750, est décrite brièvement : Sigrid, baptisée, a appris son catéchisme de manière acceptable, elle a travaillé au dehors pendant une période, elle s'est mariée à 39 ans accomplis, elle a eu deux enfants qui sont tous deux morts jeunes, elle était de caractère calme et réfléchi, souffrit de toux et de concussion et mourut le 16 mars 1772. John : a travaillé au dehors pendant une période, bon père, menait une vie tranquille et honorable, est mort brusquement par noyade...

 

Les abris des pâturages d'été

Filles de ferme, chèvres et vaches près des fermes d'été de Våsbo en 1920

Filles de ferme, chèvres et vaches près des fermes d'été de Våsbo en 1920.
Photo Musée d'Edsbyn

 

Au nord et à l'ouest s'étendent la grande forêt ainsi que les pâturages d'été du village, dans un rayon d'environ 20 ou 30 kilomètres. C'est ici que l'on faisait monter les bêtes pour paître, et que l'on confectionnait le fromage, le fromage de lactosérum et le beurre. Un abri d'été encore en activité est celui de Mittjasvallen, à Norsbo. Près des abris d'été bien conservés de Våsbo, qui participent à la candidature au patrimoine de l'humanité, les terres ne sont pas encore envahies par la forêt grâce aux bêtes qui y paissent.

 

Lim-Johan (1865 - 1944)

Johan Erik Olsson était son vrai nom. Il a peint et créé toute sa vie, puis fut remarqué et reconnu après sa mort comme l'un des meilleurs peintres naïfs de Suède, voire du monde. Il a habité et travaillé dans les villages des environs d'Ovanåker, à part quelques années à l'hôpital d'Uppsala. Il avait à Roteberg sa sœur Karin, mariée dans l'une des fermes. C'est là qu'il travaillait comme valet de ferme ainsi que dans les fermes des environs. Comme trace de son passage, il a inscrit les mots " Johan Erik Olsson de Nybo près de la Voxnan " sur le mur, dans le logement des valets de ferme de la ferme Pallas, vers 1900.

 

La Chasse royale et d'autres peintures de Lim-Johan se trouvent au Musée d'Edsbyn.
La Chasse royale et d'autres peintures de Lim-Johan se trouvent au Musée d'Edsbyn.
Photo Musée d'Edsbyn

 

La ferme de Passla

Le village de Roteberg s'étend vers Kyan au nord et vers les forêts de pâturages d'été encore plus au nord. Voici l'une des plus grandes fermes de la commune, Passla, peinte en blanc, avec ses nombreuses fenêtres. C'est l'une des dernières fermes du long village de Roteberg, elle brille dans le paysage.

 

La ferme de Passla    La ferme de Passla
La ferme aux multiples fenêtres brille dans le                 La ferme de Passla était plus longue et même plus
paysage.                                                                                   large que le presbytère.
Photos Lars Lööv

 

C'est par ici que passa, en 1927, l'archevêque Natan Söderblom. Dans ses notes de voyage, il écrit : La route passe devant la plus grande demeure d'Ovanåker, la ferme de Passla, peinte en blanc, plongée dans le deuil. À Ovanåker, depuis Viskjöfors, et dans tout le village, jusqu'à Kyan, on voit un bon nombre de fermes avec six fenêtres sur le petit côté et douze sur la longueur. Le visiteur a également noté quelque part jusqu'à quatorze fenêtres sur la longueur, mais cette débauche est dépassée à Passla.

 

Texte Ingalill Tengvall

 

www.storahalsingegardarsvag.seKontakt                                                                             EU-flaggaEuropeiskajordbruksfondenengelskafaerg2.jpg   Leader